Moins fréquenté que le Tour du Mont-Blanc, avec lequel il partage d’ailleurs une étape commune, le Tour du Beaufortain constitue une alternative intéressante pour tous ceux qui souhaitent éviter la foule des randonneurs se pressant sur les sentiers mythiques du célèbre TMB.

Au cœur des Alpes du Nord, lové entre les parcs de la Vanoise et la Réserve nationale des Bauges, le massif du Beaufortain est une véritable pépite, offrant aux randonneurs une nature préservée et de splendides panoramas.

Où commencer le Tour du Beaufortain ?

Le Tour du Beaufortain est accessible à partir de plusieurs endroits, et en faisant la boucle, il est facile de rejoindre son véhicule à l’arrivée.

Le point de départ conseillé par le tracé « officiel » est le village de Queige.

Ce point de départ est idéal car il permet de commencer par la journée la plus dure en termes de dénivelé positif (+1200m) et de finir par celle comportant le plus de dénivelé négatif (-1750m).

GR Tour du Beaufortain

Ce que nous avons fait : Logés aux Saisies, c’est tout naturellement que nous avons choisi la station comme point de départ. Légèrement en dehors du tracé, nous l’avons rejoint très rapidement au niveau du col de la Lézette. Le départ des Saisies constitue selon nous, une bonne alternative, si ce n’est que nous avons dû finir le Tour avec un dénivelé de +1500m la dernière journée (voir notre article Beaufortain J5 ; Refuge des Arolles – Les Saisies).

Combien de temps pour faire le Tour du Beaufortain ?

Selon votre condition physique et les variantes retenues, le Tour du Beaufortain peut être réalisé en 5 à 7 jours de marche.

L’itinéraire conseillé par les guides est le suivant :
> Jour 1 : Queige – Refuge du Lachat (7h / D+ 1126m / D- 161m)
> Jour 2 : Refuge du Lachat – Chalet de la Roselette (7h30 / D+ 547m / D- 231m )
> Jour 3 : Chalet de la Roselette – Refuge de la Croix du Bonhomme (5h / D+ 727m / D- 165m)
> Jour 4 : Refuge de la Croix du Bonhomme – Refuge de Presset (5h30 / D+ 911m / D- 830m)
> Jour 5 : Refuge du Presset – Refuge de la Coire (4h40 / D+ 261M / D- 891m)
> Jour 6 : Refuge de la Coire – Refuge des Arolles (6h20 / D+ 441m / D- 425m)
> Jour 7 : Refuge des Arolles – Queige (6h30 / D+ 350m / D- 1739m)

Paysages du Tour du Beaufortain

Ce que nous avons fait : Si nous avions initialement décidé de suivre « l’itinéraire conseillé », en 7 jours, les prévisions météo (orages attendus sur la fin de notre périple) nous ont poussé à cumuler les deux dernières étapes pour terminer en 5 jours. Doubler les étapes nous semble tout à fait jouable pour les plus courtes d’entre elles. Mais nous avons un peu regretté notre décision le dernier jour, car les deux dernières étapes étaient trop dures à enchaîner sur une journée. 

Après coup, voici l’itinéraire que nous préconiserions
Jour 1 : Gîte de MolliessoulazRefuge du Lachat
Jour 2 : Refuge du Lachat – Chalet de la Roselette
Jour 3 : Chalet de la Roselette – Refuge de la Croix du Bonhomme
Jour 4 : Refuge de la Croix du Bonhomme – Refuge de Presset (par la variante n°3 : crête des Gittes et lac de Roselend)
Jour 5 : Refuge de Presset – Chalet de l’Alpage
Jour 6 : Chalet de l’Alpage – Molliessoulaz

Quand partir sur le Tour du Beaufortain?

L’idéal est de faire le Tour du Beaufortain aux beaux jours, entre le 15 juin et le 15 septembre, surtout si vous souhaitez vous loger en refuges.

En dehors de cette période, les refuges ne sont plus gardés, et les gîtes privés ferment leurs portes, ou bien ouvrent au coup par coup en fonction des réservations.

Tour du Beaufortain : col du Bonhomme

Ce que nous avons fait : Pour être tranquilles sur les chemins, nous avons préféré hors vacances scolaires, et avons choisi la 1ère semaine de septembre. La météo est encore clémente (nous avons eu 3 jours de très beau temps) et nous étions quasiment seuls dans les refuges.  

Quel budget faut-il prévoir ?

Bien entendu, votre budget dépendra de votre mode d’hébergement. En bivouac, le séjour ne vous coûtera certes pas grand chose.

En refuges en revanche, les prix sont assez homogènes d’un établissement à l’autre :
> Nuit en demi-pension (dîner et pdj inclus) : environ 45 à 50€
> Panier pique-nique : 7 à 10€

Tour du Beaufortain

Ce que nous avons fait : Pour alléger nos sacs à dos au maximum, nous avions réservé des hébergements en refuge tous les soirs, en demi-pension et avec panier pique-nique pour les midis. Soit au total  environ 55€ par jour et par personne

Le Tour du Beaufortain, c’est dur ?

En montagne, un minimum de condition physique est nécessaire pour pouvoir enchaîner dénivelés positifs et négatifs.

Cela étant dit, le Tour du Beaufortain ne comporte pas de passage technique. Attention toutefois : sous la pluie, les pierres des chemins deviennent très glissantes.

Et pour les randonneurs aux genoux fragiles, des bâtons de marche peuvent s’avérer très utiles sur certaines étapes à fort dénivelé négatif.

Difficultés sur le Tour du Beaufortain

Ce que nous avons fait : Nous avions initialement prévu 7 jours de marche (itinéraire conseillé). Nous avions systématiquement 1h à 2h d’avance sur le temps communiqué par le topoguide à la fin de nos étapes et avons décidé de doubler les étapes des quatre derniers jours. 

Que faut-il emporter dans son sac à dos ?

Tout dépend là encore des conditions dans lesquelles vous faites le tour. En bivouac ou en refuge, l’équipement n’est pas le même!

Dans tous les cas et quelle que soit la saison, prévoyez des vêtements chauds et de quoi vous protéger en cas de pluie. Le temps change vite en montagne, et même lorsque les journées sont très chaudes, les nuits peuvent être particulièrement fraîches.

Refuge du Presset sur le Tour du Beaufortain
Refuge du Presset sur le Tour du Beaufortain

Ce que nous avons fait : Fort de notre expérience en matière de sac à dos sur le Chemin de Compostelle, nous avons allégé notre sac à dos au maximum. Nous avions chacun, sur nous ou dans notre sac à dos :

  • Des chaussures de marche
  • Des tongs pour le soir (mais les refuges mettent souvent des crocs à disposition)
  • 3 paires de chaussettes anti-ampoules
  • 4 ou 5 sous-vêtements de rechange
  • Un short
  • Un pantalon de trek
  • 3 t-shirts techniques (séchage plus rapide que le coton)
  • Une première couche (Odlo)
  • Une deuxième couche (Millet)
  • Un coupe-vent imperméable
  • Un bonnet / bandeau
  • Des gants
  • Un drap de soie (le sac de couchage est inutile en refuge, des couvertures sont fournies)
  • Une trousse de toilette avec le strict nécessaire (brosse à dent, dentifrice, savon, …)
  • Une trousse de pharmacie (anti-inflammatoires, pansements double peau, …)
  • Divers : un couteau, une boussole, une couverture de survie, une lampe frontale, téléphones portables, chargeurs, papiers, argent (CB/espèces/chéquier), topoguide.

Informations pratiques

Cartes et topoguides

> Le Tour du Beaufortain proposé par Savoie Mont-Blanc Tourisme nous a beaucoup servi pour établir notre itinéraire.

> Le Topoguide de la FFRandonnée : Tour du Beaufortain (ref : 731)

Les hébergements

Ci-dessous la liste des hébergements mentionnés dans nos articles :
Dortoir de la Roselette sur le Tour du BeaufortainGite de Molliessoulaz
Refuge de Lachat
Chalet de la Roselette
Refuge de la Croix du Bonhomme
Refuge du Presset
Refuge de la Coire
Chalet des Alpages
Refuge des Arolles